©Gaetano Gaballo

Valentina ParigiEnseignante-chercheuse en optique quantique

Médaille de bronze du CNRS

Enseignante-chercheuse au sein de l’équipe Optique quantique multimode du Laboratoire Kastler Brossel1 et à Sorbonne Université, spécialiste des réseaux quantiques complexes.

" Depuis mon doctorat en optique quantique, je m’intéresse aux fondements de la mécanique quantique. À l’époque, je trouvais fascinant que l’on puisse capturer et mesurer expérimentalement le comportement quantique d’un photon unique par une fonction statistique qui, à la différence du cas classique, peut avoir des valeurs négatives et que l’on puisse, par la même méthode, tester les règles de commutation quantiques. Par la suite, j’ai exploité ces concepts pour l’implémentation de plateformes adéquates d’encodage, collecte et traitement de l’information quantique. Dans mes projets actuels, j’étudie les systèmes optiques quantiques multimodes pour les organiser en réseaux complexes et ainsi étudier la structure à la fois complexe et quantique des systèmes physiques, en particulier de ceux dédiés aux technologies quantiques. "

  • 1. CNRS/Sorbonne Université/ENS Paris/Collège de France

CV

  • 2009 : Doctorat en optique quantique de l’université de Florence (Italie) (European laboratory for non-linear spectroscopy)
  • 2015 : Entrée à l’université Pierre et Marie Curie, devenue Sorbonne Université et au Laboratoire Kastler Brossel en tant que maître de conférences en physique
  • 2016 : Projet Émergence CNRS sur « Quantum information-,onlinear optics »
  • 2016 : Projet Émergence Sorbonne Université PiCQuNet (Photonic platform for complex quantum networks)
  • 2018 : ERC Consolidator Grant 2018, projet COQCOoN « Continuos variables quantum complex networks »

Valentina Parigi, enseignante-chercheuse en optique quantique | Talents CNRS

Audiodescription