©Nicolas Busser

Vincent HyenneChercheur en biologie

Médaille de bronze du CNRS

Chercheur en biologie au sein du laboratoire Immuno-rhumatologie moléculaire1 , spécialisé dans l’étude des vésicules extracellulaires tumorales.

" Mes travaux portent sur de petites vésicules qui participent à la communication cellulaire en transportant les messages qu’elles encapsulent d’une cellule à une autre. Lorsque, il y a quelques années, j’ai entendu parler de ces vésicules, j’ai immédiatement été fasciné. Présentes dans tous les environnements humides, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des organismes et sécrétées par tous les êtres vivants, leur biologie restait en grande partie à comprendre. Je me concentre aujourd’hui sur l’importance de ces vésicules dans la progression tumorale, où elles participent grandement à la formation de métastases. Je mène mes études dans l’animal vivant où la pertinence des observations s’allie à la beauté de la microscopie. Mon parcours est le fruit d’un cheminement dans différents environnements scientifiques et s’appuie avant tout sur le travail d’un groupe de doctorants et de chercheurs confirmés au sein du groupe Biomécanique des tumeurs, dirigé par Jacky Goetz. "

 

CV

  • 2005 : Doctorat en biologie du développement de l’université Pierre et Marie Curie, devenue Sorbonne Université2
  • 2005-2010 : Postdoctorat à l’Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de Montréal (Canada)
  • 2010-2014 : Postdoctorat à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire3 à Strasbourg
  • Depuis 2014 : Chercheur dans le groupe Biomécanique des tumeurs à l’Institut d'hématologie-immunologie à l’Inserm
  • 2016 :  Entrée au CNRS – Chargé de recherche à l’Institut d'hématologie-immunologie à l’Inserm (Groupe Biomécanique des tumeurs)
  • 2. CNRS/Sorbonne Université
  • 3. CNRS/Inserm/Université de Strasbourg