CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Start-up

Un outil pour analyser et soigner les troubles de la motricité binoculaire

Le laboratoire Physiopathologie de la vision et de la motricité binoculaire1 a développé un instrument d'analyse des troubles de la motricité binoculaire et de leurs liens avec la dyslexie, les troubles de l'attention et d'autres dysfonctionnements neurologiques. Les chercheurs ont créé la start-up Orasis-EAR2 pour industrialiser l'instrument et le commercialiser à destination des orthoptistes.

illustration

Un tiers des jeunes adultes ont des dysfonctionnements de la motricité binoculaire, qui affectent notamment leur capacité à faire converger ou diverger efficacement les yeux d'un objet à un autre (vergence). Le laboratoire Physiopathologie de la vision et de la motricité binoculaire (Iris) étudie depuis des années ces troubles, ainsi que leurs liens avec les difficultés de lecture (dyslexie), les problèmes d'apprentissage de certains enfants, et d'autres troubles cognitifs. Pour faciliter ses recherches, l'équipe a développé son propre instrument qui lui permet de détecter les troubles de motricité des yeux, de les enregistrer et de les analyser finement.

« Nos recherches sont menées en collaboration avec de grands hôpitaux parisiens : il était logique de se demander comment transformer cet outil de recherche en un instrument pour les cliniciens », indique Zoi Kapoula, directrice de recherche CNRS au laboratoire Iris.

Fin 2019, Zoi Kapoula crée la start-up Orasis-EAR pour industrialiser et commercialiser l'instrument. Celui-ci est constitué de la tablette Remobi (Réhabilitation de la mobilité binoculaire), associée à un oculomètre (eye tracker) capturant les mouvements des yeux du patient, et complétée par la plateforme d'analyse Aideal (Artificial intelligence eye movement analysis).

La surface de la tablette Remobi comprend des dizaines de diodes et de « buzzers » (avertisseurs sonores), animés en séquences pour stimuler les mouvements des yeux des patients. Une quarantaine d'algorithmes, basés sur des tests cliniques, pilotent ces animations. La tablette contient aussi des algorithmes de réhabilitation, créés à partir d'études neurologiques. Des essais ont montré que quelques séances de réhabilitation pouvaient déjà sensiblement améliorer la vitesse ou la précision de la vergence ou de l'accommodation. Quant à la plateforme d'analyse Aideal, elle concentre les résultats des recherches menées au laboratoire Iris sur les paramètres de la motricité binoculaire : vitesse et précision des mouvements, coordination, diagnostic, signification neurologique des dysfonctionnements observés...

Pour transformer son instrument de recherche en produit, Orasis-EAR a réalisé un travail d'ingénierie (notamment sur la partie électronique) et lancé une étude de fabrication avec un partenaire industriel. La création de la start-up a bénéficié de l'accompagnement du programme Rise du CNRS. Une levée de fonds auprès de business angels, (réseau Badge, Business angels des grandes écoles) ainsi que des aides financières de BPI-France, permettront à l'entreprise de lancer la production, avec pour objectif de commercialiser son produit fin 2020 ou début 2021. De nouvelles versions sont déjà prévues, en particulier pour la partie analyse qui sera enrichie grâce à des techniques d'apprentissage automatique (machine learning et deep learning). Orasis-EAR s'adressera aux 5 000 orthoptistes en France, à leurs collègues européens, mais aussi aux neurologues, ophtalmopédiatres, et d’autres professionnels médicaux et paramédicaux intéressés par la binocularité motrice, la vision, la cognition, et l’équilibre postural.

 

1 CNRS

2 Orasis-EAR (Eye analytics and rehabilitation) a été fondée par Zoi Kapoula (Directrice de recherche au CNRS, présidente), Vivien Sainte Fare Garnot (expert en intelligence artificielle) et Jacques Lemains (directeur opérationnel et associé) .

 

Contact :

Zoi Kapoula / Directrice de recherche au CNRS et présidente-fondatrice d'Orasis-EAR / zoi.kapoula@parisdescartes.fr