©Cyril FRESILLON / Sys2Diag / CNRS Photothèque

Franck Molina

Médaille de l’innovation du CNRS

Franck Molina : l’alliance avec l’industrie pour des recherches fondamentales de qualité

Pionnier de la biologie des systèmes et de la biologie synthétique, Franck Molina1, directeur de recherche du CNRS et directeur du laboratoire Modélisation et ingénierie des systèmes complexes biologiques pour le diagnostic 2 est passé de la modélisation des systèmes biologiques, comme les cellules, à leur fabrication.

Grâce à la biologie synthétique, il parvient ainsi à concevoir et programmer des cellules artificielles comme des biomachines dans le but de leur confier des tâches non naturelles. Ces cellules servent en particulier à réaliser des diagnostics ultrarapides, bon marché, qui ne nécessitent pas la présence de professionnels de santé. Ces diagnostics concernent pour l’instant le diabète et la détection de pesticides « L’alliance avec l’industrie forme un cercle vertueux, indique Franck Molina. Contrairement à certaines idées reçues, cela n’empêche pas du tout de produire une recherche fondamentale de qualité, au contraire. ». Les travaux de Franck Molina qui concernent des solutions pour des biopsies liquides, certaines maladies psychiatriques ou un sexage quasi instantané des œufs de poule en élevage par exemple ont fait l’objet de nombreux transferts industriels vers des entreprises telles que Skillcell, BioRad, Alcediag, Tronico ou DiaDx.

  • 1. Franck Molina a été nommé le 26 mars 2020 au Comité Care, chargé de conseiller le gouvernement français dans le cadre de l’épidemie due au SARS-CoV-2, pour son expertise sur les tests de diagnostics.
  • 2. Sys2Diag (CNRS/ALCEN).