CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Laboratoires communs

Des marqueurs luminescents pour lutter contre la fraude

L'Institut des sciences chimiques de Rennes 1 et la société Olnica ont créé le laboratoire commun ChemInTag (Chemical inorganic taggants) pour développer des solutions de traçabilité basées sur des marqueurs luminescents de nouvelle génération.

illustration

Des marqueurs luminescents intégrés à très faible dose dans la matière d'un objet, invisibles à l'œil nu mais révélés par un simple lecteur portable, sont une arme efficace pour lutter contre les fraudes. Depuis plusieurs années, une équipe de l'Institut des sciences chimiques de Rennes  (ISCR) développe des marqueurs constitués de polymères de coordination à base de terres rares, qui ont des propriétés de luminescence intenses et modulables. Ces travaux ont donné naissance à la société Olnica, qui propose des solutions complètes de traçabilité pour l'industrie (pharmacie, luxe, automobile, aéronautique...).

L'ISCR et Olnica ont décidé de s'associer au sein du laboratoire commun ChemInTag pour développer des solutions de traçabilité basées sur des marqueurs luminescents de nouvelle génération.  « Ce laboratoire commun a d'abord pour tâche d'améliorer les performances des marqueurs déjà issus de nos recherches et transférés à Olnica, comme par exemple une nouvelle gamme de marqueurs qui peuvent être dispersés dans des encres », précise Olivier Guillou, professeur à l'Insa Rennes, membre de l'ISCR et directeur du laboratoire ChemInTag.

Chez Olnica, ces nouveaux marqueurs ont déjà donné naissance à une nouvelle offre : le GhostPrint® System, une machine qui appose un marquage directement sur un film, un pot, une bouteille, une boîte ou encore une étiquette grâce à une encre invisible contenant un code unique dont la signature optique est détectable par les lecteurs d'Olnica.

En parallèle, ChemInTag va développer et industrialiser une nouvelle génération de marqueurs : des particules de type ''cœur-coquille'', constituées d'un cœur entouré d'une coquille, couplant ainsi deux marqueurs luminescents basés sur des terres rares différentes. Une thèse Cifre va démarrer, consacrée au développement de ces nouveaux marqueurs dont la luminescence peut être multipliée par 2,5 et qui offrent une grande flexibilité pour de multiples applications. « Le laboratoire commun permet de croiser notre perception du marché avec les nouvelles idées issues du laboratoire, pour inventer les traceurs de demain », indique Nicolas Kerbellec, président d'Olnica,

Au total, une dizaine de personnes, à l'ISCR et chez Olnica, participent aux projets menés dans le cadre de ChemInTag, pour lesquels les partenaires partagent équipements de recherche et matériels d'expérimentation des nouvelles solutions.

 

1 CNRS/Université de Rennes1/Insa de Rennes/ ENSC Rennes

Contacts :

Olivier Guillou / Professeur des universités à l'Insa Rennes et directeur de ChemIntag / Olivier.Guillou@insa-rennes.fr

Nicolas Kerbellec / Président d’Olnica / nicolas.kerbellec@olnica.com