Le microbiote intestinal participe au fonctionnement du cerveau et à la régulation des humeurs

Biologie
Santé

La dépression est un trouble mental qui touche plus de 264 millions de personnes de tous âges dans le monde. La compréhension de ces mécanismes est essentielle pour le développement de stratégies thérapeutiques efficaces. Des chercheurs de l’Institut Pasteur, de l’Inserm et du CNRS ont conduit une étude qui montre qu’un déséquilibre de la communauté bactérienne intestinale peut provoquer un effondrement de certains métabolites qui est responsable de l’état dépressif. Ces résultats, montrant qu’un microbiote intestinal sain contribue au fonctionnement normal du cerveau, ont été publiés dans Nature Communications le 11 décembre 2020.

Effect of gut microbiota on depressive-like behaviors in mice is mediated by the endocannabinoid system
Grégoire Chevalier, Eleni Siopi, Laure Guenin-Macé, Maud Pascal, Thomas Laval, Aline Rifflet, Ivo Gomperts Boneca, Caroline Demangel, Benoit Colsch, Alain Pruvost, Emeline Chu-Van, Aurélie Messager, François Leulier, Gabriel Lepousez, Gérard Eberl & Pierre-Marie Lledo
Nature Communications, 11 décembre 2020, DOI : 10.1038/s41467-020-19931-2

 

Contact

Pierre-Marie Lledo
Chercheur CNRS
Myriam Rebeyrotte
Relations presse de l'Institut Pasteur
Aurélie Perthuison
Service de presse - Institut Pasteur
Samira Techer
Assistante presse CNRS