La découverte au Brésil d’un chainon manquant appartenant à un écosystème marin, vieux de 380 millions d’années

Archéologie
Environnement
Terre

Une équipe internationale coordonnée par Abderrazak El Albani, professeur à l’Institut de chimie des milieux et matériaux de Poitiers (Université de Poitiers/CNRS), a découvert des organismes de type annélides (vers), âgés de 380 millions d’années, au Brésil. Ces fossiles sont caractérisés par un tube agglutiné composé de particules de la taille d'un petit grain de quartz, constituant une morphologie inhabituelle en forme de bride, inconnue dans les archives fossiles. L’étude a montré que ces organismes étaient capables de sélectionner des particules sédimentaires spécifiques. C'est la première fois qu’un tube agglutiné du Paléozoïque peut être attribué avec plus de certitude aux annélides, ce qui permet d’apporter un éclairage sur le moment de la divergence (mutations génétiques) au sein du groupe des vers sédentaires. En effet, les dernières reconstitutions morphologiques (3D) montrent que la divergence de ce groupe a pu avoir lieu plus tôt que ce que l’on croyait, à savoir avant 380 millions d’années. Une telle donnée rendrait d’autant mieux compte de la fréquence et la temporalité des stades évolutifs, permettant ainsi d’alimenter et de renforcer les modèles numériques nécessaires pour établir l’horloge moléculaire. Ces travaux ont été publiés dans The Royal Society, Philosophical Transactions Proceedings B.

Bibliographie

Devonian agglutinated polychaete tubes: all in all it's just another grain in the wall. B. Becker-Kerber, R.S. Horodyski, L. del Mouro, D. Sedorko, I. Lehn, D. Ferreira Sanchez, J. Fournier, A. Mazurier & A. El Albani*. The Royal Society, Philosophical Transactions Proceedings B. 288: 20211143.
https://doi.org/10.1098/rspb.2021.1143

Contact

Abderrazak El Albani
chercheur Université de Poitiers
CNRS - Bureau de Presse
Marion Sabourin
Presse Université de Poitiers