©Sabrina Nehmar

Marie BalasseChercheuse en archéozoologie

Médaille d’argent du CNRS

Archéozoologue au laboratoire Archéozoologie, archéobotanique : Sociétés, pratiques et environnements1, animatrice de l’équipe Premiers systèmes agro-sylvo-pastoraux d’Europe, spécialiste des pratiques d’élevage en Préhistoire reconstituées par l’analyse isotopique des restes animaux.

" Nous abordons l’histoire des pratiques d’élevage par un angle insoupçonné il y a vingt ans, à partir des rapports isotopiques mesurés dans les os et dents archéologiques. Au-delà de la finalité de l’élevage, nous cherchons à en décrire les modalités, qui font la relation entre l’homme et l’animal. Comment les premiers éleveurs ont-ils maîtrisé l’alimentation et la reproduction de leurs cheptels ? Nous touchons aux questions de l’adaptation et la complémentarité des systèmes techniques et de leur intégration aux systèmes sociaux. P.-J. Trombetta déclarait dans un cours avoir choisi l’archéologie car elle alliait au plaisir intellectuel celui, primaire, d’avoir les mains dans la terre. Un troisième temps est celui du laboratoire où nous manions dents, outils de fraisage et chimie. C’est souvent lors de tâches manuelles répétitives, quand le cerveau travaille en roue libre, que naissent les idées. "

  • 1. CNRS/MNHN

CV

  • 1999 : Doctorat en sciences de la Terre à l’université Pierre et Marie Curie, devenue Sorbonne Université (Laboratoire de biogéochimie isotopique)
  • 2001 : Entrée au CNRS - Chargée de recherche 2e classe ; Directrice de recherche depuis 2018 au laboratoire Archéozoologie, archéobotanique : sociétés, pratiques, environnements
  • Depuis 2005 : Responsable scientifique du Service de spectrométrie de masse isotopique du Muséum national d’Histoire naturelle
  • 2005 : Médaillée de bronze du CNRS
  • 2008 : ERC Starting Grant SIANHE

Marie Balasse, chercheuse en archéozoologie | Talents CNRS

Audiodescription