© AW

Louise GomartChercheuse en archéologie

Médaille de bronze du CNRS

Chercheuse en archéologie au laboratoire Trajectoires. De la sédentarisation à l’État (VIIe - Ier millénaire av. J.-C.)1 à Paris, spécialiste des pratiques céramiques du Néolithique ancien européen. 


" J’ai façonné ma première céramique à l’âge de 3 ans et je ne me suis jamais arrêtée depuis ! C’est bien plus tard, à l’université, que je me suis passionnée pour le premier Néolithique européen. Cette période a vu l’émergence de l’agriculture et de l’artisanat potier et a mené à de profonds bouleversements dans les modes de vie humains. Chaque poterie néolithique renferme une mine presque infinie d’informations sur l'individu qui l'a façonnée il y a des milliers d’années : son territoire, ses savoir-faire, son groupe d’appartenance… Je ne me lasse pas d’en examiner toutes les facettes. J’allie pour cela ma connaissance empirique du matériau céramique à des analyses multi-échelles pour restituer les dynamiques de peuplement et les interactions des premiers agro-
pasteurs d’Europe." 

  • 1 CNRS/Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

CV

  • 2012 : Doctorat en archéologie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne au laboratoire Trajectoires. De la sédentarisation à l’État (VIIe-Ier millénaire av. J.-C.)
  • 2013-2014 : Postdoctorat de la Fondation Fyssen à l’ELTE University, Institute of Archaeological Sciences (Hongrie)
  • 2015-2017 : Postdoctorat au laboratoire Cultures et Environnements. Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge2
  • 2017 : Prix Jeune Chercheur de la Fondation des Treilles
  • 2017 : Entrée au CNRS – Chargée de recherche au laboratoire Trajectoires. De la Sédentarisation à l’État (VIIe-Ier millénaire av. J.-C.)
  • 2CNRS/Université Côte d'Azur