Parler avec un agent virtuel pour évaluer les conséquences d’un traumatisme crânien

Santé
Sciences humaines et sociales

Suite aux lésions cérébrales dues à un traumatisme crânien, la cognition sociale1 peut être affectée, entraînant un handicap « invisible » diminuant les interactions avec les autres. Les tests permettant actuellement d’évaluer ce handicap peuvent comporter des biais en ne ciblant pas correctement les processus cognitifs à évaluer, tels qu’ils sont mis en jeu dans la réalité des interactions quotidiennes. Pour améliorer ce dispositif, l’équipe de Maud Champagne-Lavau, chercheuse au CNRS2, a mis au point et testé sur des patients un nouveau test décrit dans Journal of Neurospychology. Cet outil inédit, nommé EVICog3, reproduit des interactions sociales sous la forme d’un échange avec un agent virtuel. Les patients sont ainsi placés dans une situation plus proche de la réalité qu’avec les tests actuels. Ainsi, ils échangent avec des agents virtuels nommés Marie et Pierre, dirigés par un expérimentateur, pouvant être un psychologue, qui choisit les réponses verbales et émotionnelles de ces agents virtuels parmi celles programmées. Une fois adapté aux besoins cliniques, la discussion avec un agent virtuel pourrait devenir un nouveau test de référence pour évaluer les conséquences des traumatismes crâniens sur les interactions sociales.

Interface virtuelle à laquelle fait face la personne examinée lorsqu’elle s’adresse à l’agent virtuel Marie.
© Maud Champagne-Lavau / Emmanuelle Taché / Noémie Moreau

 

  • 1. La cognition sociale représente les processus impliqués dans les interactions avec les autres. C’est le fait de comprendre l’aspect émotionnel de la personne avec qui on échange pour adapter sa réponse. C’est également le fait d’essayer de deviner à l’avance les réactions de l’interlocuteur en fonction de ce que l’on pense qu’il sait.
  • 2. du Laboratoire parole et langage (CNRS/Aix-Marseille Université)
  • 3. EVICog : Evaluation de la cognition sociale en interaction virtuelle
Bibliographie

Speaking with virtual humans: Assessing social cognition in traumatic brain injury with a 2nd person-perspective task. Moreau Noémie, Taché Emmanuelle et Champagne-Lavau Maud. Journal of Neurospychology. https://doi.org/10.1111/jnp.12257

Contact

Maud Champagne-Lavau
Chercheuse CNRS
Elie Stecyna
Attaché de presse CNRS