©Arnaud Grélard

Axelle GrelardIngénieure de recherche en spectroscopie de résonance magnétique nucléaire

Médaille de cristal du CNRS

Ingénieure de recherche et responsable de la plateforme de spectroscopie de Résonance magnétique nucléaire (RMN) au sein de l’Institut de chimie et biologie des membranes et des nano-objets1.

"Ma première rencontre avec la spectroscopie de résonance magnétique nucléaire a eu lieu pendant mes études. J’ai été séduite par la variété d’applications qu’offrait cette technique de caractérisation structurale et c’est donc tout naturellement que ma carrière s’est orientée vers ce domaine. Lorsque j’ai été recrutée au CNRS en 2001, j’ai pris la responsabilité de la plateforme RMN de l’Institut européen de chimie et biologie2, hôtel à projets original dont l’aventure avait commencé trois ans plus tôt. C’est dans cet environnement international, pluridisciplinaire en perpétuelle mutation et grâce à l’enthousiasme communicatif de mon directeur de recherche que la plateforme RMN a pris une envergure nationale. Dix-huit ans plus tard, je mesure le chemin parcouru et suis heureuse d’avoir contribué à la construction de ce très bel outil utilisé aujourd’hui par des chercheurs du monde entier."

  • 1. Université de Bordeaux/CNRS/Bordeaux INP
  • 2. Université de Bordeaux/CNRS/Inserm

CV

  • 1997 : Responsable du spectromètre RMN du Centre commun d’analyse de l’université de La Rochelle
  • 2001 : Entrée au CNRS – Responsable de la plateforme RMN de l’Institut européen de chimie et biologie
  • 2003 : Déménagement de la plateforme RMN dans un nouveau bâtiment de plus 8 000 m2
  • 2003 : Développement des applications en RMN des liquides et solides avec l’acquisition de nouveaux spectromètres
  • 2009 : Acquisition d’un spectromètre à très haut champ intégré à l’infrastructure RMN. Nomination comme correspondante locale pour ce réseau national