CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Brevets et licences

Réduire l'impact environnemental des navires grâce à l'écoconception

Le projet EcoPlex, dont le Laboratoire des sciences du numérique de Nantes1 est partenaire, vise à prendre en compte les impacts environnementaux au plus tôt dans la conception des navires.

illustration

L'organisation maritime internationale a fixé pour objectif de réduire de 40 %, à l'horizon 2030, les émissions de gaz à effet de serre par les flottes de navires. Le projet collaboratif EcoPlex2 propose de répondre à ce défi avec une méthodologie d'écoconception et une solution logicielle qui intègrent les fonctions de conception d'un navire et d'analyse de son cycle de vie, afin d'évaluer son impact sur l'environnement.

EcoPlex regroupe plusieurs sociétés et un laboratoire de recherche spécialisé. La démarche d’éco-conception navale est mise au point avec Stirling Design International,  une agence de design et d'architecture navale nantaise, et Manta Innovation, cabinet d’études et d'ingénierie navale et environnementale engagé dans la dépollution océanique. La méthodologie proposée sera une extension de la méthodologie d'ingénierie système Arcadia, .et elle sera implémentée dans un logiciel développé par Obeo, éditeur de logiciels de conception des systèmes industriels, et membre de l’écosystème du logiciel open-source d’ingénierie système Capella.

Le Laboratoire des sciences du numérique de Nantes, dont deux axes de recherche transversaux portent sur l’Industrie du Futur, et sur l'énergie et ses impacts environnementaux, a pour tâche de permettre la réutilisation de modèles navals éco-conçus.

Les modèles navals éco-conçus pourront servir de base à de futures conceptions ayant des préoccupations similaires. Dans ce but, le laboratoire proposera des mécanismes d’extension et de réutilisation de ces modèles, ou de parties de ces modèles, afin que des composants réutilisables soient mis à disposition des concepteurs navals. Des composants Capella seront développés, en complément de ceux réalisés par Obeo. Les deux chercheurs du du laboratoire impliqués dans le projet apportent leurs expertises complémentaires sur les architectures logicielles évolutives et réutilisables, l’analyse du cycle de vie, et la conception de systèmes industriels. Un ingénieur de recherche a été également recruté à plein temps.

La solution sera d’abord expérimentée sur deux navires de collecte de plastique en mer, les Mobula 8 et 10, construits par Efinor Sea Cleaner https://seacleaner.efinor.com, chantier naval spécialisé dans la conception, la fabrication et la commercialisation de navires multiservices de dépollution. Une troisième expérimentation sera ensuite effectuée par Stirling Design International sur un navire éco-conçu pour le transport de passagers.

 

1 CNRS/École Centrale de Nantes/Nantes Université

2 Le projet EcoPLex est soutenu par le pôle de compétitivité EMC2 et financé par Bpifrance et les régions Bretagne et Pays de la Loire

Contacts :

Dalila Tamzalit / Chercheuse au Laboratoire des sciences du numérique de NantesLS2N /  dalila.tamzalit@ls2n.fr

Raphaël Chenouard / Chercheur au Laboratoire des sciences du numérique de Nantes / raphael.chenouard@ls2n.fr

Gustavo Sousa / Chercheur au Laboratoire des sciences du numérique de Nantes / gustavo.sousa@ls2n.fr