Coronavirus : sur le front scientifique

CNRS

Le CNRS se mobilise pour vous donner des informations scientifiques fiables sur la pandémie du coronavirus COVID-19.

Suivez-nous sur Twitter, Facebook, LinkedIn et YouTube.

 

  • 2 avril 2020 : podcast : " Quelles sont les particularités de l’épidémie à La Réunion ? " par Patrick Mavingui. Après le chikungunya et la dengue, l'île de La Réunion est aujourd’hui confrontée au Covid-19. Dans ce podcast, Patrick Mavingui, microbiologiste, nous parle de la situation sur place, mais aussi des leçons tirées des épisodes précédents : la détection de coronavirus dans la faune sauvage, en vue de prévoir leur émergence, a commencé bien avant l’arrivée de l’épidémie. Patrick Mavingui est directeur de recherche au CNRS, directeur du laboratoire Processus infectieux en milieu insulaire tropical (CNRS/Université de La Réunion/Inserm/IRD).

 

 

  • 1er avril 2020 : podcasts : " COVID-19 : la parole à la science ". " Comment s’est organisée la recherche sur le SARS-CoV-2 en Chine ? par Dimitri Lavillette. Le virologue Dimitri Lavillette nous livre, dans ce podcast, son témoignage sur les débuts de l’épidémie, depuis l’Institut Pasteur de Shanghai où il mène ses travaux. Faisant le point sur les avancées de la recherche chinoise pour combattre le virus, il nous parle notamment d’une piste prometteuse basée sur les anticorps. Dimitri Lavillette est directeur de recherche au CNRS, détaché à l'Institut Pasteur de Shanghai – Académie chinoise des sciences (CAS), où il dirige le laboratoire Transmission des arbovirus entre différentes espèces et recherche d’antiviraux.

 

 

  • 1er avril 2020 : article du Journal CNRS. " Le coronavirus peut-il altérer la confiance en la science ? ". La pandémie de COVID-19 entraîne une explosion des sollicitations envers les scientifiques, qui se doivent de répondre aux inquiétudes des Français tout en conseillant les politiques. Si l'indicateur de confiance semble être au beau fixe, les relations entre science et société sont bien plus complexes qu'il n'y paraît. Décryptage avec le sociologue Michel Dubois. 

 

  • 31 mars 2020 : podcasts : " COVID-19 : la parole à la science ". " Le génome du coronavirus est-il son talon d'Achille ? " par Isabelle Imbert. Parmi les virus à ARN, les coronavirus se distinguent notamment par la longueur de leur génome. En connaître tous les secrets permettrait la mise au point de traitements par inhibiteurs qui ont déjà fait leurs preuves lors d’autres épidémies. Dans ce podcast, Isabelle Imbert décrypte pour nous la mécanique du virus, et ouvre des perspectives sur les moyens de l’enrayer. Isabelle Imbert est biologiste, enseignante-chercheuse à Aix-Marseille Université, membre du laboratoire Architecture et fonction des macromolécules biologiques (CNRS/Aix-Marseille Université).

 

  • 31 mars 2020 : article du Journal CNRS.Masques de protection : la piste prometteuse du recyclage".  Aujourd’hui, les masques chirurgicaux et FFP2 doivent être jetés après quelques heures d’utilisation… Des scientifiques, des médecins et des industriels se sont donc réunis pour explorer les pistes permettant de les réutiliser sans risque. Entretien avec le professeur Philippe Cinquin qui nous dresse l’inventaire des méthodes expérimentées par ce consortium.

 

  • 30 mars 2020 : podcasts : " COVID-19 : la parole à la science ". "Peut-on prévenir les épidémies grâce aux animaux ?". Parmi les nombreuses questions soulevées par l’épidémie de Covid-19, celle de notre rapport aux animaux n’est pas négligeable. Dans ce podcast, Frédéric Keck nous rappelle l’importance de maintenir le lien avec la faune qui nous entoure, afin de percevoir plus rapidement les signes précurseurs de maladie chez ceux qu’il appelle « les sentinelles des pandémies. Frédéric Keck est anthropologue, directeur de recherche au CNRS, directeur du laboratoire d’anthropologie sociale de l’EHESS (CNRS/Collège de France/EHESS).

 

  • 30 mars 2020 : article CNRS le journal : " 
  • ". Dans cette tribune, un collectif de scientifiques plaide l'importance de la recherche en écologie et évolution pour comprendre les phénomènes d'émergence de maladies infectieuses, et anticiper les menaces futures. 

 

  • 28 mars 2020 : podcasts : " COVID-19 : la parole à la science ". " Comment les virus passent-ils d'une espèce à l'autre ?  "par François Renaud. Heureusement, tous n’en sont pas capables. Mais s’il possède la bonne clé, un virus peut forcer la serrure et entrer dans les cellules d’une autre espèce. Afin de mieux comprendre les mécanismes de transmission virale inter-espèces, mais aussi la façon dont le virus de propage au sein d’une même espèce, écoutez François Renaud dans ce podcast. Les explications de François Renaud, directeur de recherche CNRS, spécialiste de biologie de l’évolution au laboratoire Maladies infectieuses et vecteurs : Écologie, Génétique, Évolution et Contrôle (CNRS/IRD/Université Montpellier)

 

  • 27 mars 2020 : podcasts : " COVID-19 : la parole à la science ". Comment limiter les effets du confinement sur la santé ? par Pierre Philipp. Tensions, addictions, troubles du sommeil… le confinement peut impacter notre santé physique mais aussi mentale, voire devenir un facteur aggravant lorsque l’on est déjà vulnérable. Dans ce podcast, le professeur Pierre Philip, psychiatre, nous livre ses conseils pour limiter les risques et garder le rythme. Pierre Philip est professeur à l'université de Bordeaux, directeur de l'unité Sommeil, addiction et neuropsychiatrie (CNRS/Université de Bordeaux), praticien hospitalier et coordinateur du Groupement de recherche Sommeil.

 

 

  • 26 mars 2020 : article sur cnrs.fr : " Le COVID-19 confine la recherche sud-américaine " : L’Amérique du Sud est loin d’être épargnée par la pandémie de COVID-19, qui affecte les nombreux projets de recherche du CNRS sur le continent. Explications avec Olga Anokhina, directrice du bureau du CNRS en Amérique du Sud, basé à Rio de Janeiro, au Brésil. 

 

  • 26 mars 2020 : podcasts : " COVID-19 : la parole à la science ". " Comment le confinement améliore-t-il la qualité de l'air ? " par Cathy Clerbaux. Le brusque ralentissement des activités humaines semble bénéficier à l’air que nous respirons. Spécialiste de sondage atmosphérique, Cathy Clerbaux, à écouter dans ce podcast, a déjà pu le constater à partir de l’analyse de données satellites : la Chine connaît son plus faible taux de pollution depuis des années. Et les effets commencent à être visibles en Italie…Cathy Clerbaux est directrice de recherche au CNRS, au Laboratoire atmosphère et observations spatiales (CNRS/Université Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines/Sorbonne Université).

 

  • 25 mars 2020 : article dans CNRS le journal : " Aujourd'hui il faut passer du "je" au "nous". Entretien avec Grégoire Borst, directeur du Laboratoire de psychologie du développement et de l'éducation de l'enfant, sur la façon dont les biais de raisonnement influent sur nos comportements… dans la vie de tous les jours et pendant la crise du coronavirus.  

 

  • 24 mars 2020 : podcasts : " COVID-19 : la parole à la science ". " Comment les citoyens adhèrent-ils aux mesures de confinements ? " par Sebastian Roché. Spécialiste de la confiance envers les autorités, Sebastian Roché, nous explique dans ce podcast que la population adhère globalement bien aux mesures de confinement... mais que cette adhésion peut varier selon les âges, les régions, les catégories socioprofessionnelles et même la couleur politique. Sebastian Roché est directeur de recherche CNRS au laboratoire Pacte (CNRS/Université Grenoble Alpes).

 

  • 24 mars 2020 : podcasts : " COVID-19 : la parole à la science ". " Comment naissent les épidémies ? " par François Renaud. Elles parsèment l’histoire de l’humanité… Les épidémies, dues au transfert d‘un pathogène des animaux aux humains, risquent de se multiplier avec l’augmentation de la densité humaine et de la perte de biodiversité. Les explications de François Renaud, directeur de recherche CNRS, spécialiste de biologie de l’évolution au laboratoire Maladies infectieuses et vecteurs : écologie, génétique, évolution et contrôle (CNRS/IRD/Université Montpellier).

 

  • 23 mars 2020 : article sur cnrs.fr  : " Un outil pour cartographie la recherche ". Des chercheurs ont développé un nouvel outil d’analyse et de visualisation des publications scientifiques mondiales et des collaborations, à un niveau de résolution jamais égalé auparavant. Il permet aux laboratoires de mieux connaître la géographie de leurs disciplines ou de suivre l’évolution, en temps réel, des collaborations autour de thématiques émergentes comme le COVID-19.

 

  • 23 mars 2020 : article dans CNRS le journal : " Décider n’est pas le rôle des scientifiques ". Rarement les scientifiques n’ont été autant sollicités et vantés par des politiques et des journalistes, ces derniers souhaitant s’appuyer sur eux pour mieux faire face à la crise sanitaire. Un consensus à prendre avec précaution comme nous l’explique Dominique Wolton, sociologue spécialiste de communication. 

 

  • 20 mars 2020 : article dans CNRS le journal :" Covid-19 : comment sont conçus les modèles des épidémies ? ". Avec la crise du coronavirus Covid-19, tout le monde scrute avec inquiétude et espoir les projections concernant l’évolution de l’épidémie. Trois experts nous éclairent sur la science derrière ces modèles et les précautions à prendre concernant leurs interprétations.

 

  • 17 mars 2020 : article dans CNRS le Journal : " Plus on retarde l'épidémie, mieux le système pourra s'adapter ". Entretien avec Josselin Thuilliez, économiste de la santé, à propos du coronavirus. Ce chercheur travaille sur les épidémies et l’impact sur celles-ci des comportements individuels, des différents systèmes de santé et des politiques de contrôle. Il fait partie de Reacting, un consortium de chercheurs mis en place pour coordonner la recherche sur les épidémies émergentes

 

  • 16 mars 2020 : dossier dans CNRS le Journal : “ Les virus à la loupe ”. Alors que l'épidémie de COVID-19 est maintenant au stade 3 en France, (re)découvrez dans ce dossier différentes recherches menées sur les virus, des coronavirus aux virus géants en passant par Ebola et la modélisation des épidémies dont :
    • 17 janvier 2020 : article dans CNRS le journal : " Voyage au cœur du poumon ". En établissant la première cartographie dynamique des cellules respiratoires, les chercheurs espèrent mieux comprendre comment le poumon réagit quand il est agressé.
    • 27 juin 2017 : article dans CNRS le journal : " Un outil pour démêler la jungle des virus ". Un nouvel outil de bio-informatique, mis au point par une équipe franco-néerlandaise, est capable d’établir la carte génomique des principaux variants d’une même population de virus. Une prouesse technique qui pourrait permettre d’identifier très vite les caractéristiques des souches virales impliquées dans certaines épidémies et juguler ainsi leur progression.
    • ​​​​15 février 2016: article dans CNRS le journal : " Comment mieux prédire les épidémies ". Pour mieux combattre les virus, il est crucial d'affiner les modèles de propagation d’épidémies à toutes les échelles. Et cela passe parfois par une cour d’école, comme nous l’expliquait en 2016 Alain Barrat, physicien spécialiste des réseaux complexes.
    • ​​​​​​23 septembre 2014: article dans CNRS le journal : " Quand l’homme favorise les épidémies ". Bactéries, virus et parasites ont toujours existé dans le grand livre du vivant. L’essor de l’élevage industriel, du commerce mondial, mais aussi l'entrée dans de nouveaux écosystèmes, comme pour Ebola, ont favorisé l’émergence de nouvelles niches pour ces pathogènes. Explications avec le biologiste François Renaud.

 

 

  • 13 mars 2020 : article dans CNRS le Journal : " La science fondamentale est notre meilleure assurance contre les épidémies ". Spécialiste de la réplication virale des virus à ARN comme les coronavirus, Bruno Canard nous livre son regard sur l’épidémie de COVID-19 et l’importance de la recherche fondamentale, sur le long terme, pour lutter plus efficacement contre ces virus.

 

  • 12 mars 2020 : communiqué de presse : " En temps de pandémie, la recherche fait partie de la réponse ”. Lors de son allocution à la Nation, le Président de la République française a rappelé sa « confiance dans la science » face à la pandémie de COVID-19. Depuis les tous premiers cas de COVID-19 sur le sol français, la recherche française se mobilise pour comprendre le virus et tenter d’en limiter sa propagation. Les laboratoires de l’Institut Pasteur, de l’Inserm, du CNRS, et des universités, unissent leurs connaissances et partagent leurs travaux.